Nous vous invitons également à consulter nos annonces de biens en location à La Chapelle de Brain (35)
Vous cherchez une offre de vente de maison à La Chapelle de Brain ? Pour réaliser votre projet d’achat, faites connaissance avec la ville, son environnement et ses habitants !

L’immobilier à La Chapelle de Brain

Les habitants de La Chapelle de Brain sont en majorité des propriétaires (80%). Cela implique souvent un bon entretien général des habitations. A savoir, dans le département on compte 60% de propriétaires.

La plupart des logements de La Chapelle de Brain sont des maisons anciennes. Les logements sociaux représentent un très petit 3% des habitations. Soit un taux plus bas que le taux moyen du département.

Lors d’un projet d’achat de maison, il est important de prendre en compte la taxe d’habitation et la taxe foncière pour monter son budget prévisionnel. À La Chapelle de Brain, le taux d’imposition de la taxe d’habitation est de 13,93%. Un taux faible en France et en dessous de la moyenne du département.

Le taux de la taxe foncière, lui, est très faible (16,67%) et en dessous de la moyenne du département.

Autre petite information qui peut vous motiver dans votre recherche de maison, sachez que 14% des logements de la ville sont vacants !

L’éducation à La Chapelle de Brain

Vous cherchez une offre de vente de maison à La Chapelle de Brain pour y emménager avec toute votre famille ?

La présence de crèches, d’écoles ou de lycées est un critère essentiel à prendre en compte. Dans la ville, la densité d’établissements éducatifs est de 2,77 étab./km². Un score plutôt satisfaisant par rapport aux villes françaises. Ce résultat se situe en dessous de la moyenne du département. Si vous emménagez dans une maison de La Chapelle de Brain, il faudra peut-être prévoir d’effectuer un petit trajet pour accompagner vos enfants à l’école.

Qui habite à La Chapelle de Brain ?

Les couples et célibataires apprécient particulièrement La Chapelle de Brain. 23% des habitants travaillent dans la ville même. Ils sont 80% à utiliser un deux-roues ou une voiture pour se rendre sur leur lieu de travail. Le revenu mensuel moyen s’élève à 1886 euros ce qui représente des revenus moyens par rapport aux autres villes françaises. Ils se situent en dessous de la moyenne du département.

Avec ses 952 habitants et ses 52 hab/km², la ville de La Chapelle de Brain compte plutôt parmi les villages. C’est l’une des moins dense du département Ille-et-Vilaine. La moyenne d’âge atteint 45 ans. On peut ainsi dire que La Chapelle de Brain compte parmi les villes françaises à la population plutôt âgée. À noter, la moyenne d’âge de la ville est supérieure à celle du département.

Si nous devions dresser un portrait des habitants de La Chapelle de Brain, et donc, peut-être, de vos futurs voisins nous dirions que :
  • 42% des habitants sont cadres et 57% employés ou ouvriers.
  • La ville compte 21% d’enfants et d’adolescents. Ce qui est dans la moyenne française.
  • 32% sont des personnes âgées. Ce qui est dans la moyenne française.
  • 26% sont retraités. Cela représente un score très élevé.
  • La ville compte 9% de chômeurs. Soit un taux de chômage significatif.

L’environnement

Outre la recherche de la maison en vente de vos rêves, l’environnement dans lequel vous allez évoluer conditionne votre bien-être dans votre futur chez-vous. En voici un aperçu.

Avantage certain pour les déplacements d’affaires comme pour les départs en vacances, La Chapelle de Brain est situé à 42Km de l'Aéroport de Rennes - Saint-Jacques.

La présence ou l’absence de commerces, restaurants et cafés dénote un style de vie spécifique. À La Chapelle de Brain, on compte quelques commerçants isolés (0,6 tous les 100m). L'environnement est calme. Peu de cafés, d'hôtels ou de restaurants ne viennent troubler l'ambiance paisible de la ville (0,2 tous les 100m).

En ce qui concerne les espaces verts, La Chapelle de Brain propose plutôt des paysages type espace agricole. Les espaces verts représentent 98% de la surface totale de la ville. Par rapport aux autres villes du département, l’étendue des espaces verts dans la ville est supérieure à la moyenne. On est à la campagne, ou on ne l'est pas !